ODR : Arnaque ou pas ?
 jeudi 10 avril 2014  15 vues

Depuis la mise en place des systèmes de carte de fidélité dans quasiment toutes les grandes surfaces, je prends un malin plaisir de n'acheter que les produits qui ne sont "soumis" à aucune réduction conditionnelle... En effet, rien de plus énervant de voir que la réduction de 30 centimes d'euro sur laquelle vous comptiez désèspérément n'a pas été prise en compte... et passer 20 minutes à l'accueil du magasin pour réclamer... belle optimisation du temps libre... surtout après 11h de boulot...

BIen entendu, lorsqu'il s'agit d'un appareil à 450€ sur lequelle on vous propose une alléchante réduction de 50€... vous vous dites... why not...

C'est le principe des ODR ou offre de remboursement. Vous achetez par exemple, un joli smartphone ou une jolie tablette haut de gamme et le constructeur vous promet un remboursement généralement différé de 6 à 10 semaines directement sur le compte bancaire.

Je commence par dire que les commentaires sont ouverts pour que vous puissiez relater vos éventuelles mésaventures avec ce système, ce qui me permettrait de compléter l'article ultérieurement.

Je ne souhaite pas paraphraser d'autres blogueurs qui ont déjà décrit le processus de l'ODR et comment mettre toutes les chances de son côté pour se faire rembourser. Je vous renvoie donc pour cela au petit guide de l'ODR publié sur minimachines.net.

Rentrons dans le vif du sujet... fait-on une bonne affaire ou pas ? Sur le même site susnommé, on trouve une enquête sur la grosse machine à fric que sont les ODR. Pour résumer, le schéma classique est désormais la gestion sous mandat de ces opérations promotionnelles. AInsi, le constructeur sous-traite la gestion des dossiers de remboursement à une société tierce, à qui le consommateur a affaire pour quémander son remboursement.

Ces sociétés tierces étant spécialisées dans ce domaine, on est en droit de se demander si l'objectivité et l'honnêteté sont bien le maitre mot lorsqu'il s'agit de trouver à redire au joli dossier de remboursement que vous avez monté quelques semaines auparavant.

De manière évidente, quelques points restent louches et il n'y a pas besoin d'avoir fait de longues études pour comprendre qu'il y a un loup dans l'histoire...

Premièrement : pourquoi diable faut-il 8 semaines pour faire un virement bancaire à une personne physique... même la sécurité sociale rembourse les frais médicaux généralement en moins de 2 semaines, et pourtant ce sont des fonctionnaires (c'était gratuit, je sais...).
De manière évidente, on peut penser qu'un tel délai ne vous aide pas à vous rappeler du moment où vous avez mis sous enveloppe votre RIB et votre code barres lorsqu'on vous annonce que vous avez oublié une pièce du dossier.

Deuxièmement : pourquoi diable passer par un système aussi complexe au lieu d'octroyer des bons de réductions à certains commerçants (puisque les ODR ne sont en général valables que chez certains revendeurs sélectionnés).
Encore une fois, la réponse parait évidente : plus c'est complexe, plus le taux d'abandon des demandes de remboursement sera important. Là franchement sans être parano, ça sent l'arnaque, ... on déclenche un acte d'achat qui ne serait sûrement pas survenu sans l'offre,... d'ailleurs nombreux sont les marchands qui présentent le prix en incluant l'offre de remboursement comme Topachat.com,  ce que je trouve scandaleux et affligeant (si un lecteur bien informé pouvait d'ailleurs m'indiquer si c'est vraiment légal...).
Pendant que je fais appel à mes fidèles lecteurs, j'aurais une question. J'ai longtemps cru que ces délais de remboursement permettait de faire des intérêts sur l'argent qui avait été encaissé. Est-ce envisageable ?

Troisièmement : là où ça sent vraiment l'arnaque, c'est cette histoire de sociétés qui gèrent ces offres pour le compte des constructeurs... On a vu fleurir les rumeurs comme quoi ces sociétés proposeraient des forfaits aux constructeurs qui leur permettraient de réduire les coûts de ces offres. Perso, je n'ai jamais vu une société commerciale perdre volontairement de l'argent. Qui dit forfait dit... que ces sociétés mettront tout en oeuvre pour ne pas vous rembourser puisque leur marge commerciale en dépend. Ce n'est d'ailleurs plus une rumeur puisque le système de forfait ODR est décrit de manière transparente par une de ces sociétés sur leur site internet : Custom solutions.

Venons-en aux exemples. J'ai utilisé à maintes reprises ce système, uniquement pour des achats conséquents, pas pour des biscottes...

L'avant dernière fois, c'était pour un Huawei Honor (très bon téléphone au passage). L'ODR s'est bien déroulée... c'est juste stressant de dégrader la belle boite du téléphone (je ne jette pas les emballages de ce type de produit ... :-) ) J'ai constaté que le délai de remboursement n'est néanmoins pas respecté. Comptez une semaine de plus.

La dernière fois, c'était pour mon LG G2 (téléphone plus performant mais qui me fait dès fois regretter le Huawei...). Là ça s'est moins bien passé.
J'ai acheté ce téléphone sur Topachat.com alors qu'il était moins cher sur Expansys.com. Ayant un doute sur la provenance du G2 de chez Expansys, je les ai contacté et la réponse fut celle que j'attendais : non, leurs LG G2 ne pouvaient bénéficier de l'offre.

Une fois le téléphone entre mes mains je remplis mon petit dossier, suis encore une fois obligé de lacérer la belle boite LG et l'envoie sous pli suivi (ben oui, ça sert de faire de la VAD, j'ai tout à dispo pour envoyer des courriers qui ne se perdent pas...)

Le temps passe,... le temps passe... soudain un mail (Enfin pas si soudain : 12 semaines !). Le mail disait : "L'offre ne peut vous être accordée car l'IMEI de votre téléphone ne fait pas partie des modèles éligibles à l'offre".

Là bien entendu, colère rouge, noire, violette, bref...  je me jette sur mon magnifique système de gestion de contenu pour initialiser cet article pensant que j'allais désintégrer cette arnaque sur mon blog. C'était quand même le pompon ! J'achète le téléphone plus cher pour bénéficier de l'offre ... pour qu'au final... grrr...

Je ne sais pas à ce moment à qui j'en voulais le plus : à Topachat pour vendre des téléphones qui ne bénéficient pas de l'offre, à LG pour m'avoir tenté avec cette offre, à l'organisme de gestion des ODR qui s'était peut-être comme par hasard trompé dans l'évaluation de ma demande.

C'est alors que j'ai réalisé que je ne devais m'en prendre qu'à moi-même. Quand c'est alléchant et qu'on aurait pas acheté sans l'offre... alors il ne faut pas acheter...

Bref, vous attendez tous la fin... j'appelle la société en question prêt à incendier la pauvre standardiste au téléphone. Celle-ci m'annonce au final que mon appareil fait peut-être partie des quelques appareils non encore référencés au moment où les dossiers ont été jugés... après une brève recherche sur son système informatique magique, elle m'annonce que mon appareil avait été oublié et que je serai remboursé mais pas tout de suite... bref, si j'avais pas appelé, si j'avais renoncé ... je n'aurais pas eu mes 50€.

J'ai attendu le jour du crédit du compte pour écrire cet article pour être sûr du dénouement. Pour moi ça s'est donc bien passé... mais pour combien cela se passe-t-il mal ?
Bien entendu le consommateur est face à l'honnêteté du gestionnaire de son dossier. Et ça n'est jamais bon.

Peut-être qu'en général, les ODR ne sont pas une arnaque et que c'est le "jeu" du commerce. Peut-être que la bonne question à se poser au delà de l'honnêteté du système serait : "ai je besoin de ce bel objet ?"




Vous souhaitez poster un commentaire :
Cette adresse ne sera ni publiée, ni revendue...
Cette URL aura pour ancre votre nom
Facultatif
Facultatif
Facultatif